CHRISTINE PELTRE - Les Orientalistes

45,00 €
Délai de livraison Livraison en 10 à 15 jours selon l'éditeur
Auteur(s) : CHRISTINE PELTRE - Titre : Les Orientalistes - 336 pages - Broché - 2018 - A voir plus bas, la description du livre, les infos détaillées et les commentaires des lecteurs, sous réserve de disponibilité.
Quantité
Disponible à la commande, sous réserve de disponibilité chez l'éditeur.

Paiements 100% sécurisés
 

Nouvelle édition revue et augmentée de l’ouvrage de référence sur les Orientalistes. En 1997, dans une synthèse qui fit date, Christine Peltre retraçait les grandes étapes d’un mouvement pictural inspiré par la passion de l’Orient, rêvé ou approché. La production artistique fait écho à la «  question d’Orient  » qui agite l’Europe du xixe siècle. Né avec la campagne d’Égypte de 1798, l’intérêt des artistes pour le sujet est attisé entre autres par l’insurrection grecque en 1821 ou par la prise d’Alger en 1830. Aux inspirations romantiques où rayonne l’œuvre marocaine de Delacroix succèdent les approches «  ethnographiques  » de voyageurs en quête d’altérité, avant les bouleversements esthétiques formulés par Matisse ou Kandinsky autour de l’exposition d’art musulman de Munich en 1910.
Depuis 1997, monographies, expositions et actualités sont venues étoffer les connaissances sur le mouvement orientaliste et développer notre intérêt pour le sujet. Vingt ans après la première édition et après plusieurs réimpressions, ces nouveaux Orientalistes déploient une vision augmentée d’une question qui interroge le regard porté sur l’autre. On peut en effet parler d’«  orientalisme des Orientaux  » en étudiant les sujets traités à la fin du xixe siècle ou au début du xxe par des peintres de Turquie ou d’Afrique du Nord, souvent formés par des ateliers européens. Dans le même temps, le regard des artistes occidentaux est fécondé par une connaissance approfondie des arts de l’Islam, souvent présents dans leurs propres collections. Il faut «  voir avec d’autres yeux  », remettre en cause les clichés et les «  mélopeintres  », voire chercher un autre langage plastique qui s’inspirerait d’une tradition proprement orientale.
Le regard justement, qui fait de l’autre un oriental ou qui questionne le rôle de la femme, s’affirme aujourd’hui dans les œuvres d’artistes issues de ces cultures, les «  Nouvelles Shéhérazades  ». Une autre géographie de l’Orient occidental est-elle en train de se dessiner  ? Christine Peltre tente d’apporter une réponse à ces histoires croisées, entre plusieurs cultures, entre art et histoire, entre politique et société, dans un livre abondamment illustré. Filtres de leur temps, chaque œuvre, chaque artiste, retiennent l’éclat d’un Orient qu’il est urgent de redéfinir.
Christine Peltre est professeur à l’université Marc Bloch de Strasbourg où elle dirige l’Institut d’histoire de l’art. Agrégée de lettres classiques, elle a pour sa thèse de doctorat travaillé sur le voyage des artistes français en Grèce au XIXe siècle (Retour en Arcadie, Klincksieck, 1997). Elle a récemment publié plusieurs ouvrages sur l’orientalisme (L’Atelier du voyage. Les peintres en Orient au XIXe siècle, Paris, Gallimard et Le Promeneur, 1995 ; Les Orientalistes, Paris, Hazan, 1997, rééd. 2003 ; Orientalism in Art, New York, Abbeville Press, 1998 ; Théodore Chassériau, 1819-1856, Paris, Gallimard, 2001). Elle a participé au catalogue de la récente rétrospective de Théodore Chassériau (Paris, Strasbourg, New York) et à plusieurs manifestations de l’Institut du monde arabe : Le Maroc de Matisse (1999), Jacques Majorelle 1886-1962 (1999), Chevaux et cavaliers arabes en Orient et en Occident (2002), De Delacroix à Renoir. L’Algérie des peintres (octobre 2003).

Hazan

Fiche technique

Année d'édition
2018
Type
Broché
Disponibilité
À commander